Critique en pleine forme

La critique biblique sérieuse se partage entre approche historique et critique formelle. Ou si vous préférez entre approche diachronique et approche synchronique. La critique formelle étudie les textes bibliques sans tenir compte de l'histoire du texte (l'histoire de sa rédaction, de sa transmission, de sa réception). 

Lire la suite...

Primaires: le niveau monte.

Le journal Le Monde en date du 26 décembre 2007 écrit :la religion a rarement été aussi présente dans une campagne électorale aux Etats-Unis, où les discussions de théologie ont pris le pas sur les orientations économiques.

Lire la suite...

Les Aventures de Joseph et Asenet

Connaissiez-vous le roman grec ? Ce genre littéraire gagne pourtant à être connu. Il présente en effet des caractéristiques spectaculaires. Plutôt que de décrire les particularités étonnantes de cette variété littéraire, je vous propose de les découvrir en étudiant un texte peu connu qui relève de ce genre: Joseph et Asenet.

Lire la suite...

L'exégèse "genre"

 On ne sait pas exactement combien il se publie chaque année d'études bibliques dans le monde, mais ce chiffre doit être astronomique d'après le nombre de revues existantes. Il n'existe pas non plus de véritable étude sur la façon dont ces travaux se distribuent selon chaque école méthodologique, mais on sait que les deux principales "écoles" (la critique historique et la critique formelle) arrivent largement en tête du hit parade.

Lire la suite...

Paul et l’universalisme

Curieusement, les textes pauliniens, qui sont parmi les textes les plus difficiles d'accès, suscitent un très grand nombre d’essais. Je vous rassure tout de suite : ces innombrables auteurs se répètent tous entre eux. Et ceci pour une raison très simple : la rareté de l'information relative à Paul. Cette information est pratiquement égale à zéro, alors on duplique religieusement le peu dont on dispose.

Lire la suite...

Cuisine italienne

Roland Barthes, on le sait, a écrit sur Racine (Sur Racine, 1963). Mais il a aussi, on le sait moins, écrit sur Corneille. Je veux parler, bien entendu, du Corneille des Actes (Ac 10,1). Roland Barthes analyse ce texte avec sa virtuosité habituelle, nous donnant au passage une superbe leçon de sémiotique structurale.

Lire la suite...

Jean-Baptiste et la narratologie

Découragés par la piètre qualité du grec des Evangiles, harcelés par le problème synoptique, taraudés par le mystère apocryphe, certains exégètes recherchent désormais le salut du coté de la sémantique structurale et de la narratologie. Encouragés par les travaux de Propp sur les contes populaires russes, certains ont eu l'idée d'appliquer les méthodes modernes aux textes néo-testamentaires.

Lire la suite...