Coré dans le Coran

Flavius Josèphe sait une chose que même la Bible ne sait pas, à savoir que Coré était riche: "Coré (Korés), un des plus éminents d'entre les Hébreux par la naissance et par les richesses". Si la Bible ne dispose pas de cette information, c’est donc que Josèphe fait référence à une tradition extra biblique, une sorte de midrash.

• A propos de Coré.

Bonne pioche: la Agada nous parle longuement des richesses de Coré (Sanhédrin 110a ; PessaHim 119a) : R. Siméon ben Laqish voit par exemple dans le verset de l'Ecclésiaste : « la richesse conservée pour le malheur de son détenteur », une allusion à la richesse de Coré. Avec R. Lévi, cette richesse devient hyperbolique: il raconte que Coré avait besoin de trois cents mules blanches pour simplement porter les clefs de ses trésors.

• Coré dans le Coran.

Tout comme Josèphe, le Coran connaît lui-aussi cette tradition d’un Coré richissime:

28, 76. En vérité, Coré [Karun] était du peuple de Moïse mais il était empli de violence envers eux. Nous lui avions donné de trésors dont les clefs pesaient lourd à toute une bande de gens forts. Son peuple lui dit : Ne te réjouis point. Car Dieu n'aime pas les arrogants.

Pourquoi un texte du VIe siècle (le Coran) s'intéresse-t-il soudain à un personnage comme Coré ? Je suis sûr que vous vous posez cette question tous les matins. Le coran va même plus loin que Josèphe puisqu’il connait lui-aussi la version hyperbolique que nous avions trouvée chez R. Lévi et qu’il fait allusion aux clés des trésors de Coré. La tradition fait aussi de Qarun un chanteur. Avant de crier à l’invention fantaisiste, il faut se demander si cette information ne vient pas elle aussi d’une lecture midrashique des Psaumes où les fils de Coré sont liés au mizmor et donc au chant.

L'Islam a-t-il hérité de traditions midrashiques ? La tradition islamique n’aime pas trop cette idée et une partie de cette tradition tente de gommer ce qu’elle nomme les israiliyat. Pourtant cette idée semble s’appuyer sur de nombreux indices. Tanhuma sur Nombres 16,1 fait de Coré un homme d'une grande science. Or le Coran fait de même:

28, 78. Il dit : "C'est par une science que je possède que ceci m'est venu".

Autre correspondance: Nombres Rabba 22, 7 rapproche Coré de Haman:

De même, deux hommes riches surgirent dans le monde, un en Israël et un au sein des nations du monde - Coré en Israël et Haman parmi les nations du monde, et tous deux furent exterminés du monde

Et le Coran fait de même en 40, 23-24:

Nous envoyons ainsi Mûssa .... à Pharaon, Hamân et Qârun

Curieusement, Coré et sa bande connaissent un destin très ambivalent. Ils représentent la révolte contre Moïse et contre Dieu, et pour cette faute ils sont engloutis vivants, mais en même temps les fils de Coré ne meurent pas puisque on les retrouve dans les Psaumes. Nb 26, 11 nous dit clairement: Les fils de Coré ne périrent pas. Or il existe dans la tradition islamique une ambivalence de ce type qui affecte un groupe très particulier : les Qurayshites, la tribu de Muhammad.
Rapprocher les Qurayshites des Coréites paraît de prime abord absurde. L’historiographie arabe sait en effet tout de cette tribu arabe et de ses origines, tribu qui ne saurait donc rien avoir de commun avec Coré. Cependant il existe des éléments troublants qui suggèrent de ne pas écarter tout de suite un tel rapprochement.
Tout d’abord ces fameux Qurayshites, originaires du Nord de l’Arabie, ne sont cités qu’une seule fois dans le Coran, dans la sourate 106. Cette courte sourate de quatre versets énigmatiques fait d’eux les serviteurs de la Demeure. Or les Coréites sont des Lévites, serviteurs du Temple. Le Coran ne sait rien d’autre des Qurayshites. Ce sont les Hadiths qui informent la tradition musulmane sur les fameux Qurayshites, famille d’origine de Muhammad.
Récapitulons: Les Coréites sont apparentés à Moïse mais se dressent contre lui. Ils sont punis et engloutis, mais la descendance de Coré reste au service du Temple. De même, les Qurayshites sont la tribu de Muhammad et s’opposent violemment à lui et pourtant les successeurs de Muhammad devront provenir de cette tribu jusqu’à la fin des temps.
Un Hadith affirme en effet que tous les califes doivent descendre des Qurayshites:

« Abd Allah ben `Umar, rapporte: Le Messager de Dieu disait: Le califat restera parmi les Quraysh même s'il ne reste que deux personnes sur terre ».

Les plus farouches adversaires de Muhammad sont en effet des Qurayshites. Un exemple au hasard: Un de ses oncles Abû Lahab. Curieusement, ce personnage fait lui-aussi l'objet d'une condamnation divine dans la sourate 111. Lui aussi se voit reprocher sa fortune. Il existerait donc une continuité entre l'élaboration midrashique relative à Coré dans la tradition juive et une élaboration du même type dans la tradition musulmane relative aux Qurayshites.
Cette hypothèse se heurte immédiatement à une objection majeure: Coré est rendu dans le Coran par Qarun. Si le Qoran avait rendu Coré par Quraysh on aurait pu à la rigueur penser à une telle continuité, mais tel n’est pas le cas.
Avant d'abandonner notre hypothèse, il faudrait néanmoins examiner un certain nombre de faits curieux. Certes le Coran ne rend pas Coré par Quraysh, mais on a vu que Josèphe rendait Coré par Korés ou Koresh, et il ne suit pas en cela la Septante qui garde Kore. Pourquoi cette innovation de Flavius Josèphe ? Mystère !

Encore plus étrange: Tabari (Histoire des Prophètes et des Rois 3,47) nous rapporte deux étymologies possibles de Quraysh. Preuve que l'origine de ce terme n'est peut-être pas aussi simple que cela. L'une est "investigation" et l'autre est requins. Il cite ce dit:

Abdallah ibn Abbas , a dit à ce sujet le vers suivant :
Qoraïseh, qui est cet animal qui habite la mer, du nom duquel s’appellent les Quraysh.

Or il se trouve qu'en latin requin se dit: Carcharias, et qu'en hébreu cet animal se nomme כריש (karish) sans qu'on sache bien si l'hébreu suit ici le latin ou l'inverse.

Par ailleurs le lien entre la tribu de Quraysh et le Sanctuaire est insistant. Le clan principal des Qurayshites est celui des beni hashim. L’actuelle dynastie de Jordanie (dite précisément hashémite) se réclame encore de cette origine. Elle provient du fait que la famille avait gardé le sanctuaire mequois dans le passé.

Résumons: En s'opposant à Muhammad les Qurayshites sont le type même de l'abomination:

Abou Daoud 14, 2626: Le prophète a dit: -Allah m’a ordonné de brûler les Quraysh.

Abou Daoud 21, 3279:-Je jure par Allah , je combattrai contre les Quraysh (trois fois)

Et pourtant leur sacerdoce est éternel:

SaHiH bukhari 93,2: Le commandement appartient aux Quraysh : personne ne se dresse contre eux en ennemi tant qu’ils ont en charge le culte , sans qu’Allah ne le renverse la face contre terre.

SaHiH muslim 20,4476: Le messager d'Allah dit: Le califat restera parmi les Quraysh , même s'il ne reste plus que deux personnes sur terre.

Qui sont donc ces Qurayshites qui sont la pire des engeances et le sel de la terre ?

• Les Qurayshites sont des caravaniers, des marchands liés au pèlerinage: ils se partagent les taches à caractère religieux tout comme les Lévites: Les Hashémites (le clan de Muhammad) ont par exemple le privilège de distribuer aux pèlerins l'eau du puits de Zemzem, la source qui jaillit près de la Qaaba. Ce sont donc des porteurs d'eau. Les Umayya (clan qui donnera les deux futurs Califes, Othman et Mu'âwiya, qui fondera la dynastie des Ommeyyades) étaient les porte-étendards. Les Nawfal collectaient les oboles et distribuaient la nourriture aux pèlerins. On choisissait le portier du bâtiment du conseil parmi les Asad. Il se trouve que dans la Bible, les Qoréïtes sont des portiers (1Ch 9,19; 26, 1&19). On peut résumer la chose ainsi: les Qurayshites sont des marchands liés au Temple. Voilà qui peut rappeler d'autres textes.

• Les Lévites disposaient de 24 classes sacerdotales (1Ch 24,6). Les Qurayshites disposent de 25 clans.
• La sourate 106 débute par ce verset qui est le seul du Coran à parler des Qurayshites: li alifin qurayshin. Les Qurayshites sont ici mis en rapport avec le terme alp ou aleph. Or il se trouve que Coré est mis en rapport dans la Bible avec le mot aluf en Gn 36,18 (aluf QoraH). Coré est donc un chef ou un général.

Conclusion: Etant donné que le Coran ne fournit presque aucune information historique sur Muhammad, la tradition musulmane a été contrainte d'édifier une immense élaboration autour du personnage de Muhammad, et elle l'a fait sur le modèle de Moïse. C'est pourquoi Muhammad se heurtera à l'opposition de sa propre tribu, tout comme Moïse fit face à l'opposition des Coréites, comme lui issus de la Tribu de Lévi.