Tentations au désert

Alors Jésus fut emmené au désert par l'Esprit, pour être tenté par le diable (Mt 4,1)

Ce verset, dés lors qu’il est rétroverti vers son hébreu d’origine, fait entendre par deux fois le son NS : az nasa haruaH...lema’an yenasohu   אז נשא הרוח את־ישוע המדברה למען ינסהו השטן׃. Ce pourrait être un simple hasard si en 4,3 le diable n’était pas nommé le tentateur menasse.

 

Une telle répétition de sonorités similaires laisse penser à une élaboration midrashique. Mais laquelle et dans quelle but ?

Un examen rapide de l’ensemble du  texte montre qu’il est très construit: les jeux de sonorités sont nombreux:  par exemple le verset: Si tu es Fils de Dieu, dis que ces pierres ... semble tout à fait exempt de tels jeux en français, mais en hébreu c’est différent: ben elohim assonne parfaitement  avec abanim ha-ele. A cela Jésus «répond». On peut penser que la présence de ce verbe répondre (ici, va-ya’an) n’est pas fortuite, mais fait écho au premier mot de la citation biblique utilisée par Jésus: Il t'a humilié (va-ya’ankha)il t'a fait sentir la faim, il t'a donné à manger la manne que ni toi ni tes pères n'aviez connue, pour te montrer que l'homme ne vit pas seulement de pain, mais que l'homme vit de tout ce qui sort de la bouche de Yahvé.(Dt 8,3)


On s’avise alors que notre "tentation au désert" est une bataille à coup de citations bibliques. Le diable cite la Bible, ce qui est tout à fait naturel, et Jésus lui répond par des citations bibliques, en général tirées du Deutéronome. Quel est le sens de cette joute ?

Revenons à notre jeu de sonorités autour du son NaSo de la tentation (ou du son NeS du miracle ?). On pourrait nous objecter que ces sonorités n’existent que de manière hautement hypothétique. Notre rétroversion du grec vers l’hébreu pourrait être inexacte et dès lors nos supposés jeux de sonorités s’évanouiraient. Or il n’en est rien, car ces jeux se reproduisent trois fois dans la seconde partie de notre péricope, et cette fois, non seulement dans le texte évangélique (il le plaça : vayisaehu) mais dans les citations bibliques elles-mêmes qui n'ont pas besoin, elles, d'une hypothétique rétroversion. Les anges te porteront (hébreu: yissaunekha) A quoi Jésus répond par une autre citation: lo tenassu (vous ne tenterez pas...) Mieux : cette citation biblique elle-même comporte un triple jeu des mêmes sonorités: lo tinassu..ka-asher nissitem be massa (Dt 6, 16)

• Quelle tentation ?

S’agit-il vraiment dans ce texte de tentation ? Dans la bible, il existe un autre sens du verbe naso. Par exemple, la Reine de Saba ayant entendu parler de la sagesse de Salomon décide de le mettre à l’épreuve, au sens de le tester. La reine de Saba apprit la renommée de Salomon de par le Nom de Yahvé et vint éprouver celui-ci par des énigmes (1R, 10,1). Va tavo le nassoto. Or dans les Evangiles les Pharisiens passent leur temps à mettre Jésus à l'épreuve: Les Pharisiens et les Sadducéens s'approchèrent alors et lui demandèrent, pour le mettre à l' épreuve, de leur faire voir un signe venant du ciel. (Mt 16,1)
Gardons ici ce sens de mise à l'épreuve et l'agent principal relié à cette notion: les pharisiens.

 

• Quel diable ?

Qui est le diable ou le Satan dont il est question ici ? Ne s'agit-il pas précisément des Pharisiens et des Juifs en général ? N'oublions pas que "Satan entra dans Judas"(Lc 22, 3)
Le personnage d'Ananie est le type de celui qui refuse la venue du messie. Or de lui il est dit: pourquoi  Satan  a-t-il rempli ton cœur ? (Ac 5,3)
L'Apocalypse énonce clairement: ceux qui usurpent le titre de Juifs - une synagogue de Satan plutôt!  (Ap 2,9)

 

• Comment reconnaitre le vrai messie ?


Le sens de cette péricope serait le suivant. Les Juifs, comme ils le font tout au long des Evangiles, soumettent Jésus à trois questions pour savoir s’il est le vrai messie.

Nous aurions donc ici un texte polémique et apologétique. C’est un plaidoyer tendant à démontrer que Jésus possède bien tous les critères issus de la tradition :

Or quelles sont ces croyances juives ?

1. Le messie devait être un nouveau Moïse. Adage rabbinique : le libérateur de la fin sera comme le premier libérateur Or ici Jésus est clairement présenté comme un nouveau Moïse.

2. Dans la littérature juive, apocalyptique et plus tardivement midrashique, apparaît la croyance au renouvellement du don de la manne lors des temps messianiques: «En ce temps-là des provisions de manne tomberont de nouveau d’en haut» (Baruch syriaque, XXIX). Cette idée se retrouve dans l’Apocalypse  : Au vainqueur, je donnerai de la manne cachée.  

• Le messie devait être le Josué du troisième et dernier exode. Or ici Jésus est bien Josué le Grand Prêtre eschatologique: il triomphe de Satan et de l’idolâtrie

Il me fit voir Josué, le grand prêtre, qui se tenait devant l'ange de Yahvé, tandis que le Satan était debout à sa droite pour l'accuser. (Za 3, 1)


• Les rabbins pensaient que le Messie apparaîtrait sur le toit du temple (psikta rabati 36, 4)

 שנו רבותינו בשעה שמלך המשיח נגלה בא ועומד על הגג של בית המקדש, (והיה) [והוא] משמיע להם לישראל ואומר להם ענוים הגיע זמן גאולתכם ואם אין אתם מאמינים ראו (באורו) [באורי] שזרח עליכם, שנאמר קומי אור


• Il doit être roi.

Conclusion de notre passage:

Jésus est bien le nouveau Moïse: il renouvelle le miracle de la manne, en évitant la faute du Rocher

Jésus est bien Josué le Grand Prêtre eschatologique: il triomphe de satan et de l’idolâtrie

Jésus est bien le Roi-Messie: il triomphe de l’idolâtrie

 

• La tentation dans la catéchèse.

La péricope connue sous le nom de «tentation au désert» a été souvent traitée en peinture. Au niveau de la cathéchèse elle est utilisée pour une réfléxion morale sur l’idée de tentation. Sur un site, on trouve même cet effort pour préciser la nature de telles tentations.

Tu peux être tenté par des choses ou des personnes à l'extérieur de toi: Du chocolat posé sur la table. La copie du voisin: c'est si facile de jeter un oeil dessus. Les sous que ton copain a laissé dans sa trousse. La télé que tu avais promis de ne pas allumer pendant l'absence de tes parents. Un copain qui te demande de jouer avec lui alors que tu as du travail à faire.

On voit donc que le passage de la Tentation au désert n'a pas fini d'inspirer les Chrétiens.