De la nature du Midrash

Cette rubrique tente de montrer les méthodes du midrash juif. Le Midrash est une littérature mal connue. Le but de cette rubrique est de mettre en évidence les procédés du Midrash.

Le Midrash répugne à manier des concepts abstraits. Il privilégie le figural. Il aime la parabole, le récit édifiant. Ces figures, le midrash n'hésite pas à les créer pour les besoins de son propos. Ainsi de Tamar, de Rahab, de Ruth, d'Antonin. Le Midrash élabore: il crée des formations midrashiques qui ont traversé le temps. A ce titre, ces élaborations sont de véritables œuvres d'art. Ce n'est pas pour rien qu'elles ont fasciné et influencé les plus grands artistes.

On sait mal à quel point la figure de Rahab a influencé les Pères de l'Eglise. L'article qui suit tente d'en montrer la raison. On verra ensuite comment a été élaborée la figure de Tamar, personnage apparemment secondaire. Autre figure universellement célèbre: celle de Suzanne, qui a fasciné les peintres pour des raisons diverses au point qu'il est peu de musées au monde qui n'ait pas de tableau de Suzanne.

Le personnage "biblique" de Jéphté est aussi, une fois pris en charge par le midrash, un bon exemple  pour voir à l'œuvre les méthodes du Midrash.

L'ensemble des articles de cette rubrique nous paraît être une bonne introduction à l'hypothèse midrashique exposée dans les rubriques suivantes.